Azur

Entre mer, montagnes et soleil... De la neige aux eaux bleues turquoises... Evadez-vous!

posté le 23-02-2010 à 11:57:32

MEDITERRANEA

Voici un festival incontournable pour les amateurs de la nature sous-marine.

 

Pas seulement attractifs pour les vidéastes et photographes, cet évènement concerne le monde entier. Orienté vers le développement durable et la sauvegarde de la Méditerranée, le Festival International de l'Image Sous-Marine et de l'Aventure, aura lieu du 25 au 28 février 2010, à Antibes Juan-Les-Pins.

 

Vous pourrez faire des découvertes étonnantes au fin-fond des abysses, avec pour seule compagnie... la nature à l'état pur! 

 

Durant ce festival, les amateurs du genre comme les passionnés pourront assister à divers projections de films, documentaires, à des expositions de peintures et de photographies, ainsi qu'à un large choix de stands (équipements de plongée/librairie/voyages...). 

 


Blabla

 

1. MissVanille  le 23-02-2010 à 16:14:25  (site)

coucou merci d'être passée chez moi j'aime beaucoup ta déco lol c'est bien dans mon humeur du moment palmiers et plage alalala ... gros bisous et j'espère a tout bientôt !!!

2. strigoaica  le 23-02-2010 à 20:00:53  (site)

bonsoir moi je viens de voir que le tôme 4 du journal d'un vampire vient de sortir récemment.

3. Galate2  le 23-02-2010 à 20:22:02  (site)

Un peu loin de chez moi...
Moi aussi j'avais beaucoup aimé les livres. Mais j'avoue avoir été agréablement surprise par "Le prince Caspian". Je n'ai plus qu'à choper le premier chapitre.
Bonne soirée et merci de ton passage

 
 
 
posté le 23-02-2010 à 11:18:20

Combat Naval Fleuri

Cette fête a eu lieu le 15 février dernier à Villefranche-Sur-Mer.

 

Une manifestation unique en France : la bataille de fleurs sur l’eau
Une flotte de pointus, bateaux typiques du sud de la France, ornés de fleurs du pays composées en différents motifs défilent dans le port de la Santé de Villefranche-sur-Mer devant une foule nombreuse rassemblée sur les quais chaque lundi gras. 
Après un passage devant le public, les navigateurs en costume longent les quais et jettent leurs fleurs aux spectateurs. Le port de son bleu azur devient multicolore.   
De nombreuses animations ont lieu également sur les quais avec des troupes folkloriques.

Le pointu : la barque du sud
Chaque année, de nombreuses familles villefranchoises viennent avec une quinzaine de bateaux pour perpétuer cette fête centenaire.
Les pointus (bateaux typiques du sud de la France) sont ainsi transmis de génération en génération en héritage d’une culture unique. Et même s’ils ne sont plus destinés à leur vocation première, la pêche, ils sont devenus un formidable outil de transmission de l’âme méditerranéenne. 

Le Combat Naval Fleuri est donc l’occasion parfaite pour montrer aux azuréens et aux touristes ces bateaux qui font partie du patrimoine méditerranéen.

Le combat Naval Fleuri : un rendez vous touristique
Le combat Naval Fleuri attire chaque année les touristes, venus nombreux sur la côte d’azur à l’occasion des festivités de carnaval de Nice et de la fête des Citrons de Menton, et leur  permet d’assister à une autre forme de bataille de fleurs.
Depuis plusieurs années, ce sont plus de 8 000 personnes qui se pressent sur les quais de Villefranche-sur-Mer pour venir admirer le spectacle féerique, d’une mer couverte de mille fleurs.

 


 
 
posté le 23-02-2010 à 11:01:42

La route du mimosa

Sur 130 km, la Route du Mimosa s’étend de Bormes-les-Mimosas à Grasse.

 

Cet itinéraire touristique, recommandé de janvier à mars, est typiquement le symbole d’une Riviera Côte d’Azur hivernale qui propose sous un climat doux, une sorte de villégiature itinérante entre bleu azur et jaune soleil. 

 

Mythes et légendes sont au programme de cette fête populaire...

 


Blabla

 

1. tendremamie  le 24-02-2010 à 16:52:56  (site)

je connais bien Grasses..mon parrain avait un hotel restaurant au dessus ... à Spéracedès petit village au flanc de la colline...

 
 
 
posté le 23-02-2010 à 09:40:19

La socca

Dès mon arrivée, j'ai découvert que la salade niçoise n'était pas le plat phare de la ville de Nice, mais "la socca".

 

La socca (ou farinata) est le nom donné à une spécialité culinaire originaire de Ligurie, consommée à Menton et surtout à Nice. 

Elle est faite à base de farine de pois chiches. Elle se présente sous la forme d'une grande et fine galette cuite sur de grandes plaques rondes en cuivre étamé, dans un four à pizza. Une fois cuite, la galette a une couleur dorée (jaune orangé), et est même légèrement brûlée par endroits.

 

La socca se déguste chaude, si possible juste à la sortie du four, souvent accompagnée de poivre et sans l'aide de couverts. Ses qualités gustatives proviennent d'une double sensation née de son mode de cuisson : à la fois croustillante et craquante (sur sa surface saisie au-dessus) et très moelleuse au-dessous. Une fois refroidie, elle se solidifie et, par sa nature un peu grasse, perd ses qualités gustatives. C'est pourquoi, lorsqu'elle est achetée, elle est généralement consommée « sur place », ou à emporter, aussi vite que possible.

 

Je n'ai pas encore eu le loisir d'y goûter, mais si vous connaissez, n'hésitez pas à donner votre avis.

 

 


 
 
posté le 23-02-2010 à 09:28:26

La fête du mimosa

Autour de 1880, le mimosa, originaire d’Australie, fait son apparition sur les pentes de la Croix des Gardes, vraisemblablement introduit par l’un des grands hôtes hivernaux, comme le Duc de Vallombrosa, le Marquis de Morès ou Lord Brougham.
La Société d’Horticulture et d’Acclimatation contribue alors largement à sa promotion. Les mimosistes vont, dès lors, se multiplier dans la région, à Mandelieu, Pégomas, Tanneron ou La Roquette. Les marchés se développèrent et des wagons entiers de mimosa quittaient tous les jours la gare de La Napoule pour le nord de la France et pour l’étranger.

 

Le mimosa ayant ainsi participé au développement de l’économie locale, il est fêté chaque année par les habitants de Mandelieu-La Napoule. Officiellement célébrée pour la première fois en 1931, la Fête du Mimosa connaît depuis, un vif succès. Elle n’a cessé de prendre de l’envergure passant d’un corso fleuri à une grande fête populaire aujourd’hui largement reconnue.

 

Les retombées médiatiques et économiques engendrées par l’ensemble des éditions de la Fête du Mimosa permettent désormais de positionner la manifestation parmi les grands événements hivernaux de la Côte d’Azur que sont le Carnaval de Nice et la Fête du Citron à Menton.

 

La Fête du Mimosa de Mandelieu-La Napoule utilise exclusivement du mimosa cultivé dans les forceries locales. C’est ainsi que les 12 tonnes de mimosa utilisées chaque année pour fleurir les chars et pour les batailles de fleurs sont achetées aux producteurs du Massif de Tanneron. La Fête, tout en préservant son aspect populaire et folklorique, contribue donc à soutenir l’activité des mimosistes locaux. De plus, certains mimosistes se tournent aujourd’hui vers le tourisme et font découvrir leur métier aux visiteurs qui viennent les rencontrer.

 


 
 
posté le 23-02-2010 à 00:05:54

Pluie et solitude

 "Notre grand tourment dans l'existence vient de ce que nous sommes éternellement seuls, et tous nos efforts, tous nos actes ne tendent qu'à fuir cette solitude."

Guy de Maupassant

 

 

La pluie tombe sur la côte en cette heure, rendant tout déprimant autour de soi. Entendre les gouttes tombées c'est comme regarder les secondes passer sans vivre réellement...

 

Ce soir, l'ennui est venu s'ajouter à la mélancolie du temps...

 

"La solitude n'est possible que très jeune, quand on a devant soi tous ses rêves, ou très vieux, avec derrière soi tous ses souvenirs."

Henri de Régnier

 


 
 
posté le 22-02-2010 à 11:38:04

La fête des citrons

Menton, baptisée la “Cité des Citrons”, est connue dans le monde entier pour sa Fête du Citron. Ses défilés et structures monumentales sont composés exclusivement d’oranges et de citrons.

 

La manifestation a trouvé un nouveau souffle depuis quelques années, en prenant comme héros des personnages de dessins animés (Disney), de bandes dessinées, Lucky Luke (en 1999), la littérature avec Fables de la Fontaine (en 2000), les Contes de Perrault (en 2001), les aventures de Pinocchio (en 2002), Alice au Pays des Merveilles (en 2003), le cinéma avec Walt Disney Studios© (en 2004), un pays européen avec l’Espagne (en 2005), « les Carnavals du Monde » avec comme invité d’honneur le Brésil (en 2006), l’Inde (en 2007), les îles du Monde (en 2008), les Musiques du Monde (en 2009) et ... en 2010, Menton fait son Cinéma !

 

 


 
 
posté le 21-02-2010 à 23:14:20

Citations

Voici quelques citations d'hommes célèbres sur la ville de Nice...

 

" Quand j'ai compris que chaque matin, je reverrais cette lumière, je ne pouvais croire à mon bonheur ... je décidai de ne pas quitter Nice et j'y ai demeuré pratiquement toute mon existence".
Henri MATISSE

" Je n’ai rien trouvé de plus beau que cette colline inspirée, ni Capri, ni la radieuse baie de Salamine ne sauraient lui être comparées. J’ai trouvé ma ville, c’est NICE."
Hector BERLIOZ

 

" Nice possède tous les agréments d’une capitale sans en avoir les inconvénients."
Paul VALERY

 

 

" Quand on s’approche de Nice le soir, en venant de Villefranche par la grande-route, cette path étique courbe lumineuse de la Promenade resplendit à vos yeux comme un gigantesque bijou qu’on aurait jeté dans la mer sombre. Cette voie unique en son genre a, me semble-t-il, le pouvoir de livrer un peu de sa magie au plus indifférent comme au plus hostile. "
Klaus MANN

 


 
 
posté le 21-02-2010 à 23:01:12

La capitale du parfum

Grasse, capitale mondiale du parfum, est la cinquième ville des Alpes-Maritimes en terme de population.
Au Moyen Age, Grasse se spécialise dans le tannage du cuir ; mais le cuir sent mauvais, chose qui ne plait pas à la noblesse qui porte des gants en cette matière. C’est Molinard, tanneur à Grasse qui a l’idée de créer des gants en cuir parfumé. Il en offre une paire à Catherine de Médicis qui est séduite par le cadeau. Dés lors, le produit se répand à la Cour et dans la Haute Société et apporte à Grasse une réputation mondiale.

 

Les senteurs rares du pays de Grasse (lavande, myrte, jasmin, rose, fleur d'oranger sauvage, mimosa) firent gagner à la ville le titre de capitale mondiale du parfum. Le jasmin occupait il y a encore quelques décennies une main d'œuvre importante : les fleurs devaient être cueillies à la main au lever du jour, au moment où leur parfum est le plus développé, pour être traitées immédiatement par enfleurage à froid. Aujourd’hui, si les parfumeurs traditionnels (Fragonard, Galimard et Molinard) produisent du parfum principalement pour le tourisme, de grandes usines modernes se spécialisent dans les aromates et parfums industriels (Robertet, Arthes, Charabot, Mane).

 

Ce qui est intéressant, c'est d'essayer de deviner les différentes odeurs, reconnaître les ingrédients... En un mot, se prendre pour un "Nez"!!!

 

Concours de Nez - 6 mars 2010:  12ème édition

(Au Palais des Congrès, découvrez animations, initiations, conférences et concours ouvert au public.)

 


 
 
posté le 21-02-2010 à 22:44:19

Les origines du carnaval de Nice

Déjà, au XIIIe siècle, le Carnaval de Nice connaissait la notoriété et il demeure encore une grande fête populaire de nos jours. À la fin du siècle dernier, il était devenu le Carnaval le plus important d'Europe. Chaque année, il donne aux Niçois une opportunité spontanée de revivre une période colorée de leur histoire.

 

Pour retrouver les origines de cette fête, il faudrait retourner très loin dans le passé, peut-être, au temps de l'homme préhistorique… Fête païenne à l'origine, canalisée par l'Église au Moyen Âge qui l'insère dans le cycle précédant la période de Carême, Carnaval prend place pendant les "jours gras" (Mardi Gras), ou durant le cycle entre Noël et Mardi Gras. "Carne levare, levamen", "enlève la chair", est l'une des définitions étymologiques les plus usitées au sujet du Carnaval. Elle fait allusion à la période où l'on "ôte la chair", où l'on consomme une dernière fois de la cuisine grasse avant d'entrer en Carême ou "quadragésime" (période de quarante jours pendant laquelle les chrétiens devaient consommer de la cuisine maigre, jusqu'à Pâques).  Aussi, avant d'entrer en Carême, période d'abstinence et de cuisine maigre, le carnaval était la dernière fête qui donnait lieu à des débordements licencieux de la part des participants, à "des excès permis", pour reprendre la célèbre formule de Freud.

 

Dans l'espace urbain, une mise en scène fantastique se crée, avec des rites respectés au cours des siècles, et des rôles joués par des personnages voisins du monde du Merveilleux et du Fantastique. Parmi ces "rôles", apparaît celui fondamental, de l'Homme Sauvage : Végétal, feuillu, ou animal (ours, cerf, bélier, chèvre, symbole de fécondité et de régénération de la Nature ou Conducteur des "âmes des morts" qui errent pendant la période carnavalesque, entre le Monde des Ténèbres et le Ciel… L'espace carnavalesque devient un lieu de médiation entre le royaume des morts et celui des vivants.

 


 
 
posté le 21-02-2010 à 19:19:04

De la neige sur les palmiers...

Le jeudi 11 février 2010, il a neigé presque sans interruption sur la Côte d'Azur. Impressionnant de voir tomber de gros flocons sur la mer, les rues qui devenaient peu à peu blanches et en une après-midi, tout était recouvert...

 

 

 

 

Événement rarissime qui se produit une ou deux fois par décennie, la neige peut quelques fois venir recouvrir la plage, la Promenade des Anglais et les palmiers du littoral créant souvent des pagailles mémorables...

 

Mais, dès le lendemain, il n'y avait déjà plus énormément de traces qui laissaient imaginer les chutes de neige de la veille!

 


 
 
posté le 21-02-2010 à 15:57:04

Sept mois déjà...

Sept... chiffre symbolique paraît-il...

 

Le nombre 7  est en relation étroite avec l'histoire humaine (les sept merveilles du monde,...), la symbolique des religions (les 7 jours de la semaine, les 7 péchés capitaux,...) et la science (les 7 systèmes cristallins, les 7 couleurs de l'arc-en-ciel,...). Il représente la perfection et est considéré comme un nombre magique.

 

 

Enfin, bref, cela fait exactement 7 mois aujourd'hui que je suis sur la Côte d'Azur...

 

Arrivée en urgence, comme un cheveu sur la soupe, je n'ai pas eu le temps de réaliser ce que j'étais vraiment en train de vivre! Mais, maintenant, je peux le dire... c'est fantastique! 

 

 

 


Blabla

 

1. plaisir07  le 22-03-2010 à 08:26:07  (site)

coucou Azur,

le chiffre 07 c'est aussi le numéro d'un beau département... Clin doeil1

ton petit journal je le découvre ce lundi matin, il est vraiment magnifique;

musique, couleurs de bon goût,
travail soigné... c'est superbe.
bravo

 
 
 
posté le 21-02-2010 à 14:55:50

Le carnaval de Nice

 

 

 

L’événement phare de la Côte d’Azur en hiver, un des plus grands Carnaval du monde, propose un programme de spectacles inoubliables du 12 au 28 février 2010 avec pour thème cette année "Le Roi de la Planète Bleue".

 

 

 

Pour plus d'informations, rendez-vous sur: www.nicecarnaval.com

 

 

Très prochainement, la finale du carnaval...

 

Prévue les 27 et 28 février, au programme, cortège, bataille de fleurs, incinération du Roi et feu d'artifice...

 


 
 
posté le 21-02-2010 à 11:51:00

Sites historiques de la ville de Nice

Si vous souhaitez connaître l'histoire de la ville de Nice plus en détail, je vous invite à vous rendre sur les sites suivants:

 

-Les origines du peuplement:

http://www.nicerendezvous.com/car/les-origines-du-peuplement.html

 

- Nice médiévale:

http://www.nicerendezvous.com/car/nice-place-militaire-medievale.html

 

- L'époque baroque et la naissance du tourisme:

http://www.nicerendezvous.com/car/lepoque-baroque-et-la-naissance-du-tourisme.html

 

- Le comté de Nice devient Département français:

http://www.nicerendezvous.com/car/comment-le-comte-de-nice-est-devenu-departement-francais.html

 

- Nice: capitale du tourisme:

http://www.nicerendezvous.com/car/nice-capitale-du-tourisme.html

 

- Les bornes-frontières:

http://www.nicerendezvous.com/car/les-bornes-frontiere-sur-nos-limites-franco-savoisiennes-dhier-et-daujourdhui.html

 


 
 
posté le 20-02-2010 à 17:00:25

Histoire de Nice

L'histoire de Nice, longue et complexe, a produit une identité particulière, qui se maintient toujours aujourd'hui. Cette histoire est différente de l'image d'opulence et de farniente qui est venue se greffer sur une région il est vrai privilégiée. Le Comté de Nice n'est pas une région riche. C'est un territoire montagneux, d'une superficie de 3 000 km2, avec une façade maritime étroite, de Nice à Cap d'Ail.

 

En 1860, le Comté de Nice découvre une nouvelle patrie et, en 150 ans, Nice passe de 44 000 à 380 000 habitants. Elle voit fleurir le tourisme, invente l'horticulture moderne, multiplie sur ses collines les châteaux, villas de millionnaires et d'aristocrates, perce rues et boulevards, édifie casinos, opéra, hôtels au luxe incroyable, jusqu'à la première Guerre Mondiale.

 

La naissance du tourisme estival de masse, dès les années 1930 a encore plus contribué à privilégier l'image du soleil au détriment de l'âme d'un vieux peuple, grec, latin, baroque, méditerranéen et montagnard.

 


Blabla

 

1. Jakin  le 20-02-2010 à 17:28:19  (site)

Bienvenue dans le monde de vef blog, bonne continuation....
Jakin, smiley_id210602

2. lapinbleu2  le 20-02-2010 à 18:20:30  (site)

hello !!
bienvenue parmi nous..
trés instructif ton article qui nous fait connaitre la cité du mimosa et des palmier.. sans oublier les aiglons de l'OGC.. lolllll..
bonne soirée..

3. marco59  le 21-02-2010 à 09:41:03  (site)

je te souhaitte la bienvenue

4. Jessie  le 23-02-2010 à 10:16:37  (site)

Merci à tous pour l'accueil ! Sourire

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte.